Aujourd'hui: heure:
    A+ A A-

    "El-bouchi" condamné à 8 ans de prison ferme, le chauffeur de Hamel écope de 4 ans de prison, deux magistrats et le fils du président Tebboune acquittés

    • Catégorie : actualités
    • Écrit par Ayoub C.

    Le tribunal de Sidi M'hamed a condamné mercredi 2 février Kamel Chikhi dit "El-bouchi" (Le boucher) à huit (8) ans de prison ferme, assortis d'une amende d'un (1) million de DA pour octroi de pots-de-vin à des responsables et des fonctionnaires en contrepartie d'indus services. Le tribunal a également condamné l'accusé principal dans l'affaire (Chikhi) à une interdiction, pendant 5 ans, de conclure des marchés publics, outre le versement de 10 millions de DA au trésor public.  Jugé dans la même affaire pour des soupçons de corruption concernant des promotions immobilières avec Kamel Chikhi, Khaled Tebboune, fils de l’actuel chef de l’État algérien, a été acquitté. Lors du procès, M. Chikhi a innocenté Khaled Tebboune, assurant à la barre que ce dernier n’avait jamais intercédé en sa faveur auprès de quelque administration que ce soit. Ainsi, le tribunal a acquitté le fils du chef de l’État. Deux autres acquittements ont été prononcés en faveur de l'ancien procureur de la République près du tribunal de Boudouaou, Hadef Meslem, et le procureur général adjoint près du même tribunal Hocine Sadek de toutes les charges retenues contre eux. Alors que d’autres accusés dans la même affaire ont été condamnés à différentes peines, dont l'ancien président de l'Assemblée populaire communale (APC) de Ben Aknoun, Kamel Bouarab, condamné à six (6) ans de prison ferme assortis d'une amende d'un million de dinars, ainsi que Abdelkader Ben Zahra, ancien chauffeur de l'ancien DGSN, Abdelghani Hamel et le fils de l'ancien wali de Relizane, Djalal Eddine Lemehal, condamnés, de leur coté,  à quatre (4) ans de prison ferme assortis d'une amende de 100.000 dinars. Pour rappel, le procureur de la République près le Tribunal de Sidi M'hamed avait requis dix (10) ans de prison ferme à l'encontre de Kamel Chikhi et Kamel Bouaraba assortis d'une amende d'un (1) million de dinars, dans une affaire "d'octroi et perception d'avantages" ainsi que "d'abus de fonction". Huit (8) ans de prison ferme assortis d'une amende de 500 mille dinars avaient été requis à l'encontre de Djalal Eddine Lemehal et six (6) ans de prison ferme assortis d'une amende d'un million de dinars à l'encontre de Abdelkader Ben Zahra. Deux ans de prison ferme assortis d'une amende de 200 mille dinars avaient été requis à l'encontre de trois autres personnes impliquées dans la même affaire.

    Connexion ou Créer un compte