Logo

Algérie : l’élection présidentielle s’éloigne…des vœux du Hirak

Alors que le Hirak clame depuis des semaines qu’il n’y aura « pas d’élection présidentielle avec les issabat (les bandes) », le chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah a fait savoir, dans un discours adressé à la nation ce jeudi 6 juin, qu’il reste en poste jusqu’à l’élection d’un président de la République, sans fixer aucune date pour ce rendez-vous, évitant ainsi de reproduire le scénario du 4 juillet. Assurant toutefois que "l'organisation d'une Présidentielle dans des délais admissibles, sans aucune perte de temps, constitue l'unique voie et la plus efficace, politiquement et la plus rationnelle, démocratiquement". M. Bensalah qui garde le même discours depuis son installation à El Mouradia après le départ de l’ex. président Abdlaziz Bouteflika, a invité une fois de plus la classe politique, la société civile et les personnalités nationales à "opter pour la voie du dialogue inclusif en vue de poser les jalons du processus de concertation" en vue de sortir de la crise politique que traverse le pays. l'Etat s'emploiera, dira-t-il, à organiser dans les meilleurs délais le processus de concertation pour débattre de toutes les préoccupations portant sur la prochaine échéance présidentielle, et partant, tracer une feuille de route devant aider à l'organisation du scrutin dans un climat d'entente et de sérénité. Après avoir rappelé ces invitations, lors de ses précédents discours, au dialogue et à la concertation, le chef de l'Etat a réitéré son engagement à garantir "au scrutin présidentiel toutes les conditions d'une élection régulière, libre et transparente, telle que souhaitée par notre peuple", indiquant que cette nouvelle étape "est incontestablement une opportunité précieuse pour restaurer la confiance et mobiliser les forces patriotiques nationales en vue de construire le consensus le plus large possible autour de l'ensemble des questions en rapport avec les aspects législatif, réglementaire et organisationnel de cette élection, et sur les mécanismes de son contrôle et sa supervision". Le temps étant précieux, le chef de l'Etat a exhorté tout un chacun à s'atteler sérieusement à la recherche de solutions consensuelles devant permettre l'organisation d'une élection Présidentielle régulière dans un climat de rivalité transparent. Il a adressé également cet appel à "toutes les bonnes volontés, celles dont le leitmotiv est l'amour de la patrie et l'abnégation à son service, celles qui ont foi en l'élan collectif et en la maturité de notre peuple et bannissent toutes formes d'exclusion et d'aventurisme, particulièrement lorsqu'il est question de l'avenir de l'Algérie".

Site développé par © ARIS WEB DZ | Création site web algérie